RENE CHAR – A UNE SERENITE CRISPEE


Au commencement était la peur, puis la résistance à l’objet de la peur,
ensuite le verbe, le secret et les autres occurrences. (Je mets
le chant côte à côte avec l’illusion , où il vous plaît de les placer.)

René Char, À une sérénité crispée (1951) POSTÉ DANS APHORISMES & AUTRES PENSEES