BARBARA, MA CLEMATITE


BARBARA, MA CLEMATITE

La confusion générale remise en ordre, les tiroirs conquis à tort se sont vus retourner à leur place. Reste alentour, on ne peut refaire le monde, le lot d’erreurs impitoyables que l’homme a en faveur lui appartient

Nous avons saisi au passage l’annexe que l’amour tient toujours en remorque et au terme d’un surf mémorable avons pu poser pied à taire les griefs dont la société raffole

Le regain de la plante montre sa force régénératrice

la Clématite est en avance au rendez-vous du Sacre

Sous l’humus qui a transpiré depuis l’automne la racine depuis son engagement montre l’ardent sous cette forme qui refuse l’abandon. Se soumettre en disant oui à tout en ignorant le non est injuste contrairement à ce qui se dit. C’est lâche un point c’est tout

L’anémone sait s’armer sous le corail pour se battre

et parvenir autour de l’écriture à peindre son serment comme le choix que rien ne contraint

Barbara, la nuit est claire à laisser la chambre montrer s’unir deux volontés.

Niala-Loisobleu – 19 Mars 2022