FLORE EMOI VEILLONS


FLORE EMOI VEILLONS

D’une voie que la douleur transmet dans les derniers aboiements d’un chien écrasé, me vient le soubresaut de ce coin de rue qui souriait

A travers l’âcreté des fumées criminelles, cette foi que l’acide ne peut ronger dans ce qui reste de valide dans mon oeil, Flore l’arrose d’un tampon d’autres odeurs pour que je vois où introduire la fleur sans couronnes

Il faut bien décompresser la chenille pour sortir un papillon de la bouche du char

En se tournant face à demain on voit que rien ne pourra échapper au construire à neuf, le rafistolage ne sera plus insubmersible

je vous laisse les outils et le mode d’emploi du bâtiment.

Niala-Loisobleu – 2 Février 2022