COMME CHAT QUE L’OISEAU C’EST LA VIE


COMME CHAT QUE L’OISEAU C’EST LA VIE

Pour garnir le vide d’une rue

la page ouvre son pas-de-porte , façade gardée au coeur de la pensée qui ne l’a pas quittée

Léchant les murs de son pas souple le chat ondule en regardant les volutes du chant de l’oiseau sauter d’une branche à l’autre

La main de l’enfant sur le cerceau et le cheval de bois montent et élèvent le fond des choses dans l’éloignement du mauvais moment

Au coin de la rue, prêtes à se faire jardiner, les fleurs d’un printemps à transplanter n’ont rien d’obsolète en cette situation de combat de rue

Ramassant le bris de vitres, la mère en posant son bébé dans son berceau, pense qu’un jour il devra aller se battre pour défendre ce que son père est parti lui épargner. C’est la vie

Sur les murs tremblants sous les bombes les photos de la famille font le tour des pièces en laissant glisser leurs doigts sur le piano

Quand l’herbe marquée d’un char entonne le refus de céder, molotov paie sa tournée de cocktails.

Niala-Loisobleu – 1er Mars 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.