LA POMPE SECHE


LA POMPE SECHE

La grande vertèbre échouée sur le muret de la cécité ne parle plus qu’en image en dehors des mots

Comme je peins j’écris sans son ni Dali là

mais la belle image s’esclaffe seule

Un morceau d’épave passe sans que l’Inscription-Maritime s’inquiète d’où vient ce bout de naufrage, à part de temps à autre un lambda du haut du énieme pont d’une croisière de passage qui photographie l’image sans un regard sur les mots

Difficile de cacher le pincement du côté gauche que ça laisse.

Je me dis que c’est ce que les bisons ont du sentir quand le promeneur qui passait par hasard à découvert Lascaux

Ô je tremble de la main gauche comme un chemin qui soudain s’arrête sur le néant.

Niala-Loisobleu – 23 Février 2022

2 réflexions sur “LA POMPE SECHE

    • Reste que dalle pour que l’épi taffe sans obligation d’aller dehors ?
      Tu crois que ça serait ça ?
      Mais j’ai peur qu’il y ait toujours un tank dans l’égare…
      Merci Barbara.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.