AU CREUX DE SON EPAULE L’ATELIER MURMURE


AU CREUX DE SON EPAULE, L’ATELIER MURMURE

Chaud qui fond les retenues et murmure à pas lents les déhanchés de l’introspection

Ce qui inerte dans l’apparence carnavale

L’oiseau montre l’heure exacte sans parlante à la manière de l’embrun qui se jette comme le sel en semailles

Dans sa boîte à chaussure l’atelier marche en couple avec le tournesol.

Niala-Loisobleu – 12 Février 2022