Entre la vitre et le bois


Entre la vitre et le bois

Ces images que le mastic garde et celles que j’apporte depuis la crémone d’une évasion gagnée

Sans savoir pour combien de temps l’odeur restera par-dessus l’image de la fleur imprimée sur les draps

Du rêve qui vient du rêve qui va des animaux faméliques sautent les lacets de la route de montagne pour voler à pieds nus dans l’espace absolu de la mer

où tout se met en flottage joue contre la plage

l’oreille au sable pour deviner l’heure à laquelle la lune sera à marée

Le chien-assis sur le bord du toit garde le souvenir de toi dans la cretonne de sa mansarde

Et sur l’arêtier un oiseau a écrit sur des feuilles restées cousues par la sève au branchu des veillées devant le feu d’une guitare

Tout ça pour que le vent balance la lumière d’une sorte d’espérance entre la vitre et le bois

en sachant pour quoi la transparence favorise ton corps de sa lingerie

Niala-Loisobleu – 10 Février 2022

Une réflexion sur “Entre la vitre et le bois

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.