L’Arche de nos Hé


L’Arche de nos Hé

De la graminée folle sans trafic criminel sous-couvert, ce jardin, dernier carré des buttes aux cailles, réunit l’espoir insensé mis en exclusion par le censé-faire du bar à teint des cages à pool

Mon Baltard sans fumée rescapé de Pompidou

Vieux poils d’une Samaritaine où l’on trouve twoo

le voila mon bateau-mouche qui tourne autour de Notre-Dame restaurée à l’identique

comme ce cri de vieux-loup que l’aube sort de la lune seulement revêtu de son rêve

A la brou être comme image du Kama-Sutra

Niala-Loisobleu – 6 Février 2022

Une réflexion sur “L’Arche de nos Hé

Les commentaires sont fermés.