Et les tocs, au grand bain…


Et les tocs, au grand bain..

« Allumez le feu  » chantait la Voix de son Maître en duo avec son chien, le temps de quelques bassins décidée à plus se raser, il appareille

Manche à air orientée façon drakkar, les rhunes de la ville sorties du boulevard du crime, la porteuse de pains et les deux orphelines prirent l’amer

Ah calanques mezzo soprano votre tessiture centrale axent dans le cap

La réunion d’une diversité d’algues enrichit la soupe de quelques fleurs penchées dans les fougères, roux au gré des blonds-vénitiens, Place St-Marc le biset roucoule en escadrille , que ça se gondole au plaisir des dames sans faire chier Dreyfus pour plainte de grincement de violes

L’amour courtois émoi

chantonne Guenièvre à travers le moucharabieh qui la sépare du front de mer

Taire ! Taire ! Taire !

Lacoste en vue tire son petit-crocodile par l’aqueux, nous ne décrirons pas de misère au thérapeute, rien que du bonheur sur canapé.

Niala-Loisobleu – 5 Février 2022