L’OREILLE DRESSEE SE MET A TABLE


L’OREILLE DRESSEE SE MET A TABLE

C’est au débouché de l’oreille que l’oiseau tira le rideau des feuilles pour ne pas perdre la vue du ciel

La grande caravane du tour de passe-passe précédant l’échappée, venait de passer à grand bruit. Les klaxons , crécelles, trompettes et tambours jonchaient le sol d’une pluie de prospectus invitant à croire aux vertus d’un site de rencontre

A part la Principauté d’Andorre où le produit détaxé peut rester non frauduleux, les lieux qui vantent l’orgasme au-dessus de ce que tu as pu connaître évitent de donner la vitesse réelle des vents qu’ils braquent dès qu’ils dégainent

Le retour au Moyen-Âge que l’évolution préjudiciable causerait à la lucidité en passe de faiblesse fait heureusement tilt et met ses feux de détresse en état de veille pour freiner la vitesse engagée

La lanterne s’allume en avant-garde

La barrière descend comme une herse au fond du jardin, isolant comme un geste de masque l’isoloir des découvertes du cabinet de curiosités

L’oiseau ramène le pouls à cadence de croisière

L’orque senti est gardé comme l’éventualité qu’il faut tenir à distance des bateaux de papier

Les fleurs peuvent alors ressentir bon sans que ça change la pourriture terrestre. L’essence ciel à soi sera sauve. C’est la bonne action faite, sans aller mentir avec un beau chapeau à la grand-messe d’onze heures

La bonne résolution oeuvre.

Niala-Loisobleu – 30 Janvier 2022

2 réflexions sur “L’OREILLE DRESSEE SE MET A TABLE

Les commentaires sont fermés.