ADDUCTION


ADDUCTION

Les creux du fossé butent à la grosse pierre servant de robinet à la source, retenant la distribution demandée

Combien d’attentes abritent en réfugiés dans leur camp

le broc nomade n’assure que les navettes entre ici et l’eau de là

Aller paître à la verdeur de son herbe locale sans être sage demeure plus clair, celle d’ailleurs à toujours plus d’alinéas en tous petits caractères. Sans pinailler sur le nombre de pétales des marguerites de l’une ou l’autre, je m’en bats l’oeil vu que les fleurs que je peux peindre sont d’une autre sorte florifère

De tige grimpante aussi bien à l’horizontale du moment; ma fleur s’avoue verticale par son origine philosophique, espèce de printemps des poètes qui régulait les crues, les coulures de boue par terrain si bien assis qu’aujourd’hui on a du mal à croire au sentiment sincère

Combien d’abri pour le bétail a vu pousser l’agrandissement de la ferme par adjonction familiale d’un corps de bâtiment au fil du premier jour à la fin de la deuxième guerre mondiale ?

Les batteries de poulets et le veau sous l’amer ont arrêté l’inventaire en gardant un nom qui ne correspond plus à autre chose que le fric: le patrimoine

La pente finira par se rattraper et se foutra tout par terre

Déjà dans la Mancha Don Quichotte ne vante plus les moulins

Tout ça pour dire comme j’en étais sûr que Prévert est bien le visionnaire qui m’a éclairé dès ma première entrée en Seine.

On amène pas de l’eau dans des déserts.

Niala-Loisobleu – 26 Janvier 2022

Jacques Prévert

UN BEAU MATIN PAR JACQUES PRÉVERT

Il n’avait peur de personne

Il n’avait peur de rien

Mais un matin un beau matin

Il croit voir quelque chose

Mais il dit
Ce n’est rien

Et il avait raison

Avec sa raison sans nul doute

Ce n’était rien

Mais le matin ce même matin

Il croit entendre quelqu’un

Et il ouvrit la porte

Et il la referma en disant
Personne

Et il avait raison

Avec sa raison sans nul doute

Il n’y avait personne

Mais soudain il eut peur

Et il comprit qu’il était seul

Mais qu’il n’était pas tout seul

Et c’est alors qu’il vit

Rien en personne devant lui.

Jacques Prévert

5 réflexions sur “ADDUCTION

  1. En ouvrant l’atelier ce matin l’oiseau m’a montré un point clair perçant le rempart des arbres, j’ai vu par où on s’y rendait, …
    Cette nuit mon tableau « RESOLUTION » m’a fait rêver et découvrir un point de départ au mystère évocateur, le surréalisme poursuit sa route, j’en suis tès heureux
    Merci Elvira.
    Alain

    J’aime

Les commentaires sont fermés.