Jacques Bertin – La Maison au Bord de la Route


Jacques Bertin – La Maison Au Bord De La Route


C’est une chanson pour l’enfance
Pour chanter longtemps
Avec des mots comme espérance
Et soir couchant
La maison au bord de la route
Sous les cerisiers
Fume pour écarter le doute
Comme un chien couché {x2}

Les voisins qui sont vieux et sages
Gâtent les enfants
La dame parle des Rois mages
Et lui des uhlans
On ne le croit pas, mais on rêve
En mai les jardins
Sont pleins de rumeurs et de sève
Et d’amour en juin {x2}

J’ai vécu dans une autre vie
Où dans un passé
Dans cette maison cette vie
Et ce temps rêvé
L’hôtesse est blonde aux yeux pervenche
Couleur des rideaux
Quand il fait bon la maison penche
L’épaule dans l’eau {x2}

Tout près est une basilique
Entre deux moulins
On y monte dans les colchiques
Et les chants marins
Couverts de bouquets quand on rentre
Chacun fiancé
On chante pour suivre la pente
Et la destinée {x2}

La maison est comme une bête
Cachée dans un coin
Douce et chaude comme la tête
Au creux de la main
L’hôtesse a passé la barrière
Portée par l’amant
Et la scène emplit de joie fière
Les yeux des enfants {x2}

C’est une chanson pour l’enfance
Pour chanter longtemps
Avec des mots comme espérance
Et soir couchant

Jacques Bertin

Combien de temps il reste chante encore Reggiani depuis l’étoile qui l’héberge

On ne peut jamais savoir surtout quand on aime le vie à dépasser la mort ainsi et surtout que toutes les menteries qu’elle vous a réservées. Dans le ciel l’oiseau qui passe et reste peut continuer à croire. Il est dans son rêve sans que les vers ne le massacre pas

Voilà la petite maison qui s’approche

Le chemin qui y mène reste sans tourner le dos à l’amour.

Niala-Loisobleu – 24 Janvier 2022

Une réflexion sur “Jacques Bertin – La Maison au Bord de la Route

Les commentaires sont fermés.