POUR LA CEREMONIE


POUR LA CEREMONIE

Grande aube qui se rapproche

le matin qui mettra en sommeil découvre sa venue de plus près

Le heures ne s’assoient pas elles se tiennent debout dans l’élaboration

Le banc bleu comme le plafond des bons plats d’Elvira se tient au centre, l’eau au récipient du creux des mains de l’ocre terre, le peint posé sur le linge stérile du chant opératoire, sel et soufre en alerte et fins prêts un couple d’oeufs pour engendrer

Les enfants tout de bleu vêtus tiennent en ligne la longue traîne du rassemblement des couleurs de l’anémone pendant que face à l’alignement des colonnes monte au regard la nudité des nubiles voyages à venir

Au nord une vierge s’offre au cheval qui vient de débarquer la lumière sur la plage sous l’oeil des ménopausées que la Reine fait entrer dans la Ruche

En levant la tête à travers l’arbre on peut voir passer les premières cigognes en avant-garde des corps aéroportés

De la roulante d’Elvira le maniement de ses herbes parvient à maîtriser les odeurs envoûtantes qui passent le couvercle de ses marmites

Octroyant une destination multiple à la fonction des pièces de l’habitat.

Niala-Loisobleu – 23 Janvier 2022

5 réflexions sur “POUR LA CEREMONIE

  1. Ne t’inquiètes pas, tant que je serais là je resterais tel que j’ai toujours été : celui qui ne cherche pas à plaire et ne se cache pas pour le dire au contraire de tous ces montreurs d’ours qui pavoisent
    Je t’embrasse Elvira.
    Alain

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.