AUX CREUX DE LA CUILLERE


AUX CREUX DE LA CUILLERE

Impatient de réchauffer, l’atelier pousse le froid de la nuit dans le couloir du jour qui pointe

Dans l’ocre brun des chairs de la flamme reste en corps aux tisons des pinceaux

L’oiseau perce la glace

tire sa vision folle à lui, entre les poils les lèvres roses du peint sourient

d’une pincée de Provence, VIncent saupoudre le chemin de faire vers le thème de l’inspiration mise en train

On entend des cigales rissoler dans l’huile d’olive

Le pourpre de l’iris éclate au milieu du mouvement matinal que l’anémone poursuit.

Niala-Loisobleu – 20 Janvier 2022

3 réflexions sur “AUX CREUX DE LA CUILLERE

Les commentaires sont fermés.