DERRIERE LA GLACE


DERRIERE LA GLACE

Sur le blanc en traîne l’oiseau trouve l’aumônière sous la branche

sans voir la mer on entend le chien courir la sortir des appels de la cloche de brume

Le cheval crinière dans ses traces porte la torche au phare dans le mouvement qui balaie

Tout arrive

le propos du seoir qui tombe est en phase à la gratte des guitares

Ce que les mains tiennent parle avec le mystique des gestes écrits par la plume poétique

qui remet le son à la voix masquée par le détour écolier

Des yeux qu’un bandeau manipulateur retient à distance se dirige la vue des maisons épaulées à l’amour

Ils se voient en braille et se lisent dans ce monde aveugle doigts posés sur leur clavier ouvert, les embruns assurant le transport

Niala-Loisobleu – 16 Janvier 2022.

5 réflexions sur “DERRIERE LA GLACE

Les commentaires sont fermés.