AGACERIES


AGACERIES

Du bruit de pluie qui coule dans l’oreille déranger l’aqueux

Du doigt qu’on montre au désir d’attouchement

Du bout des lèvres qu’on ferme aux noeuds de sa langue native d’un masque étranger

Du côté chien qu’on prive de gravir au fruit de l’arbre avaler

Du mot cru lié au lancement des reins qui tourne au pieu d’un train bloqué en gare

Du bruit de mer d’un bruitage en vidéo en dehors de la conque

Du bar à tain qui suggère des positions pour Narcisse en interdisant l’accès au contoir aux aficionados

Le cheval n’est pas que de bois.

Niala-Loisobleu – 10 Janvier 2022