VERONICA PAR MICHEL LEIRIS


VERONICA PAR MICHEL LEIRIS

Lourdes cannelures des rideaux tuyautés

tous les échos chargeant de sel la vague

au pied de la falaise qui baisse un menton triste

vers les remous sans fin

montueux comme l’été

quand la roideur d’un seul rayon fait éclater la vasque impuissante à contenir l’orage des saveurs

Michel Leiris