VISION DU BOUT DU MÔLE


VISION DU BOUT DU MÔLE

Arrosant toutes les marches d’accès à l’absolu, elle lui apparut dans son intégrale de naissance, frétillante comme le chalut remonté qu’on vide en cale

L’en brun touffu sur son ventre, les hanches en poignées, rien que des protubérances défensives devant et arrière de nature à faire reculer l’intention désobligeante au genre

Comment pourrait-on maltraiter pareille porteuse de peint ? se dit-il avant qu’une grosse vague ne lui balaye la vision et la ramène dans sa triste réalité.

Il se rappela comme il avait été malmené par les copains dans son enfance pour avoir d’aussi inacceptables idées d’égalité

Il comprit qu’avant que ça change il y aurait de tels points à régler avec le concept de base patriarcal sur lequel pas un seul dieu n’avait soulevé d’objections – et ne put s’empêcher bien que mécréant de se dire c’est pareil que pour le montant du salaire de député, quand on le vote à la chambre, non seulement ils siègent tous mais sont unanimes pour l’augmenter bien qu’opposés d’idées- devant quoi il comprit que vieillir n’arrange rien, le côté macho c’est transmissible comme tous virus et malgré toute question de vaccin

Laissant les embruns le faire voir comme il faut, il se jura que celui qu’il prendrait à démolir une femme, il retrouvait la force originelle de lui casser sa gueule à lui et il remonta les marches pour rentrer en ville

Vas y avoir du boulot, se dit-il en voyant combien son point de vue avait peu de points communs avec la raison du fond de l’affaire

Tant pis j’ai l’habitude conclut-il d’avoir l’idée contraire, je dirai tout sans rien cacher !

Niala-Loisobleu – 5 Janvier 2022