AU PORTANT TA PLEINE IMAGE


AU PORTANT TA PLEINE IMAGE

La bûche dans la cheminée pour consumer la farce et voilà la dinde à sa place

au bout d’un décembre recroquevillé en pied-de-lit

ambiance chambre de passe sa lanterne est en berne

J’arrache à l’houe l’épine du fakir en habit rouge et sa braise imitée pour te gratter de ce qui souffre d’abus

manière de t’amenuiser les restrictions prochaines

Le manteau tu te souviens je n’ai pas oublié ses fleurs, à poil dedans le printemps ne pouvait faire rougir que les menteurs, la mer elle s’en ballotait la pompe à chaleur, je le place au centre contre tes murs où je m’expose nature comme les galets de Dieppe dans leur peau

Pleine fleur l’oeil ourlera un autre soleil de solides poutres dans son torchis pour se faire la chaume en couverture au levé du chien

Cette musique des marées sous le kiosque du cri des oiseaux d’un départ à la manivelle

Rien que du beau !

Niala-Loisobleu – 26 Décembre 2021

2 réflexions sur “AU PORTANT TA PLEINE IMAGE

Les commentaires sont fermés.