DE PLUS PRES


DE PLUS PRES

Des plâtres d’où les bronzes sortiront qui saura ce qu’aura du gâcher l’auge, tous les matins n’ont pas le même coffrage ?

Au champignon de la carrière court l’espace de l’ancienne pierre

Depuis l’emballement du mouton de tête la cordée s’est défaite

Savoir le fond de pensée du ressenti qu’on dégage vis à vis de l’autre, au vu de ses approches, laisse de la place à bord de l’affinité

Des camions fous traversent pourtant la ligne médiane

Pareil des passages à niveaux

Les poissons qui remontent les écluses ne volent pas au-devant des serviettes de la plage, on en voit dans le midi qui s’attardent aux pores. Leurs voix de cigales encore plus bavarde qu’un roman fleuve

Des gitans viendraient d’un désert, atteler leurs guitares à la Corderie Royale de Rochefort, je reconnaîtrais la particularité nomade de ses seins et ses hanches sans effacer une seule secousse

Le grand panoramique du papier-peint de la silhouette de la femme qui m’inspire en plus des idées vives qui s’en dégage, a ces arômes sauvages d’un feu de camp, des vers pleins, des seins prémonitoires et le dos face à la charpente d’un lâché de ballons

Niala-Loisobleu – 22 Décembre 2021