LES BAVARDAGES D’UN PAS CAUSEUX 3


LES BAVARDAGES D’UN PAS CAUSEUX 3

L’excitation des vagues ôte d’un doute

A se sauter dessus comme elles font leur parler de promenade au petit-trot me semble tout à fait à côté de la plaque

Le phare est seul à dresser une détermination éclairante

Et pas de doute, au coeur du brouillard, il faut saisir ce qui est tangible de la main

Les bluettes des manuels de tricot c’est de la tisane pour s’endormir. Je choisis le ranch de dressage du cheval sauvage pour aller à l’amble

Quand la petite-maison dans la prairie fera sa réapparition je choisirai la couleur des fleurs de ma chemise

En attendant je préfère m’en passer pour suivre les indications verbales du GPS

Je n’ai pas regardé l’heure qu’il était, mais il est clair que c’était pas une autre que j’avais d’aussi étroitement collée à mon dessein. La précision des formes ne trompe pas le trait et la saveur du pré contre le bocage confirme tout sur la position. Le sourire de la barrière ouvre sans grincer

C’est tout fauve

Côté couleur, comme côté t’aime, je signe !

Niala-Loisobleu – 15 Décembre 2021

3 réflexions sur “LES BAVARDAGES D’UN PAS CAUSEUX 3

Les commentaires sont fermés.