RENCONTRE DICTAPHONE


RENCONTRE DICTAPHONE

Dans un coin la mer et dans l’autre la cloison de vers percée de trous par lesquels ils parlent en laissant l’entente s’échapper. Quelqu’un peut-il lui dire où ils veulent en venir ?

Elle s’est accrochée à l’oiseau assise à son bord

Cette chose inhumaine qui vocifère arrive même à masquer le phare tellement ça ne parle que pour elle sans savoir autre chose que son intérêt

Dès le matin un vol de coucous a squatté l’entrée de la plage pour revendiquer le droit d’asile dans un domaine qu’ils ignorent

Ils se plaignent

Rien n’est à leur convenance

Là où on aurait pensé voir des petites tortues casser l’oeuf, on ne voit plus que du crabe qui se piétine

Non Elle ne se pissera pas dessus, au fond elle est loin de se sentir battue

Dans le couloir la seule issue qui se dessine c’est la pendule qu’Elle ne quitte pas du regard

Ernesto rentre sur son tri porteur et l’enlève avant que le Samu intervienne

Elle respire, ça sent bon l’âne

Brave Ernesto

Il bouche le dictaphone pour lui laisser que le son et la couleur du rivage rédempteur

Sous le marronnier la marelle lève la patte, ça soulage…

Niala-Loisobleu – 9 Décembre 2021