FLOU ÂGE


FLOU ÂGE

D’abord relever le plane, aéro insensé d’Icare qui joue en boucle dans l’ascenseur

Quand la diagonale monte un saint sauter du soutif sans attendre l’arrêt

Il se peut que par la lunette-arrière bien des choses s’éclaircissent seulement le fleuve va toujours à sens unique. Sans chercher à donner un pot de vain à l’éclusier, parfois l’écopage de buée ramaille

Et trouvant du bleu sous la chemise blanche, là où son amour avait le plus appuyé, il ourla une boutonnière pour pêcher à la main le sauvage qui demeure

La bricole à l’épaule René me fait traverser Paris pour déménager la pendule qu’il m’a remise à l’heure comme Marthe avait jeté son dévolu sur la petite écuyère du cirque à marre

Et c’est à la verticale que mon sexe crève la surface de son oeil de cyclope

Alors en sous-marin ma foi de baie-ber tient debout jusqu’à ce que la marée basse rentre se coucher.

Niala-Loisobleu -7 Décembre 2021

Une réflexion sur “FLOU ÂGE

Les commentaires sont fermés.