D’UN AUTRE COMME DE LIN


D’UN AUTRE COMME DE LIN

A la remonte des toiles chevalet attelé

fleurs bleues du lin

un oiseau à la charrue

Tant mort de l’absolu les feuilles descendent des branches se tapir

sur le chemin marqué de nids de cigognes

Pas loin des cabanes où les huîtres tiennent leur perle fermée

aux colliers des cuisses des vagues amarrées basses autour du phare

règne une certaine pagaille

On aurait vu de la jetée venir une baleine, l’évent porteur d’eau, grâce au signal ultra-son des déchets plastiques

Nous sortirons des enfants de maternelle les faire boire à l’Île de Sein

après dans un conte de Noël on leur montrera la paille dans l’oeil qui crèche chez Nicolas

Et puits s’il en reste on remontera la vérité du seau, s’il est possible de filtrer les boues de cochon, marée-noire actuelle qui arrive de loin pour séparer les genres violemment

Depuis que les enfants se tuent en bande que faire pour redonner une place normale à la croissance ?

Niala-Loisobleu – 27 Novembre 2021

12 réflexions sur “D’UN AUTRE COMME DE LIN

Les commentaires sont fermés.