TESTAMENT MOT D’ABSINTHE


TESTAMENT MOT D’ABSINTHE

Les phrases obscures du tunnel au bout de leurs promesses d’ivrogne

l’auréole est proche

L’âge d’oraison funeste et sa voix ferrée d’écueils se rend en sa clairière pour se célébrer humblement dans l’éloge

Dès le début les moqueries ont couronnées ma vision des choses, vite assorties d’insultes en plat de résistance, sauces accusatrices et desserts à tourner le sucre en diabète, assez de coups haineux pour (à la veille de 88 années de mépris et foutage de gueule) demander à la Fée Verte de me donner l’usage de mots simples pour me mettre à l’honneur et me servir tel que je suis en connaissance de la Vie

Je n’ai pas voyagé à côté des traces de l’Homme avec une valise d’ignorance ventriloque faisant état de faux étalages

J’ai trempé ma mouillette dans la merde

Alors avec un foutu soleil en goule je n’entrerais pas au trou noir sans avoir ouvert la fenêtre

Comme avec la dernière volonté de laisser l’Atelier ouvert.

Niala-Loisobleu – 22 Novembre 2021

Une réflexion sur “TESTAMENT MOT D’ABSINTHE

Les commentaires sont fermés.