ISOLEMENT


ISOLEMENT

Manque le bon bout pour faire sourire en tête l’entrée du village fleuri

L’aménagement des abords, un jeu de réverbères sans reflets de lumière pâlit le teint des parterres

Je caressais le chat quand surpris de ne pas l’entendre ronronner, je vis qu’à part moi-même avec cette envie de rire, la tête du jour était absente de toute conversation

A part les voitures dont l’essence baisse spirituellement question contact, que deviendrait-on sans la pandémie

Je vais finir mon jardin d’atelier pour parler tout seul à quelque chose.

Niala-Loisobleu – 21 Novembre 2021