TROU D’AIR


TROU D’AIR

Eclat de son émail

la bassine percée du ciel

flotte du poisson en surface

On demande à l’oiseau de nager, d’accord mais dans quoi ?

La nouvelle ruée vers l’hors déplace les foules dans l’influence du vide

On parle d’amour pendant qu’à part la banquise dites-moi ce qui fond, excusez j’oubliais Macron devant son reflet dans la glace.

Ô Narcisse tu marches à voile et à vapeur prêt au mariage pour tout.

Niala-Loisobleu – 11 Novembre 2021