PASSE-PARTOUT


PASSE-PARTOUT

Cerner du fond l’instant qui sort

La rue épicière sent le chou-pourri de l’usine à papier

Quand l’auvergnat laissait reposer le cheval devant l’échoppe du bougnat

un peu de bois brûlait dans l’âtre des bras ouverts de l’accordéon populaire

Sous les toits d’une fenêtre pend le petit-linge tiré des draps sans qu’on le nettoie de reins

J’irais m’atteler à sa charrette pendant qu’il reste du crottin pour tenir le lierre du géranium à la Belle-Jardinière.

Niala-Loisobleu – 9 Novembre 2021