PAR LA CLOSE


Photo Niala « TOURS DE BREIZH »

PAR LA CLOSE

Du matin sans autre parti pris que celui de la route ouverte, va défiler le paysage dans tous les sens de la pensée

Belle métaphore, ou le chien assis sur la plage-arrière de custode, n’opinera pas bêtement de la tête

il faut laisser le chauffeur regarder à l’avant sans détourner la tête

Apparaît alors la muraille du ventre humain qui a gardé au moins l’esprit de contenant , celui de contenu relevant d’une autre paire de Manche

Pont-levis baissé l’air herse la Motte-Picquet, Grenelle y con pris

Je respire

La muraille montre cuisses ouvertes, un aspect métaphysique pas du tout hors-sujet

C’est autre chose de pénétrer au coeur des pensées, de les suivre dans leurs périples, allant du jovial au pessimisme, de l’amoureux aux frigide, chaud-froid de poulet mis en vitrine d’Amsterdam, puis l’exorcisme de la pensée novatrice, genre histoire de femme qui au départ est née homme, ah la galère. Il y a la parole de celui qui ne profane pas. Plus rare. Debout sur la béquille robotique de l’être femme qui ne se ménage pas. Ah le saint qu’on dévoile chez le fleuriste, si on le cachait, mais le petit-gommerce alors que deviendrait-t-il ?

Allez, trève d’insolence, par la porte ouverte la mer est là qui s’étale et remonte

J’utopise

Putain c’est bon parce qu’en m’affûtant le cortex ça me fait voir sans aigreur inutile, le côté réellement déplorable des traditions civiles d’une société armée pour tuer

Je dirai tout en pensant qu’instruire est le pire ennemi que craignent les exploiteurs

Il reste de tous les monuments construits par l’homme une défense immortelle de sa présence

Niala-Loisobleu – 2 Novembre 2021

Photo Niala « TOURS DE BREIZH »

4 réflexions sur “PAR LA CLOSE

    • Oui le parallélisme du rail est plus tordu qu’un ressort de matelas. Mais regardé avec l’imaginaire nécessaire n’a rien qu’une nuance incontournable
      Le choix de sa route ne déraille pourtant pas chez qui marche pieds nus et non l’aiguille des talons de la mode.
      Cela s’appelle la conviction
      Cette parole du respect de soi-même
      Le silence oui-ouiste ne la concerne pas. Il faut le crier son amour !!!

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.