DES CAILLOUX DE MA POCHE 13


Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img-6624.jpg

DES CAILLOUX

DE

MA POCHE 13

Maisons qui viennent s’épauler aux venelles

Grands boulevards

Dans le chant Elisé de la lettre

Je la vois en enfilade

Si les feuilles tombent en Automne ça ne coupe pas la racine

Ce mercredi la lumière se renfrogne alors que la lune donne des cornes. Quelle débandade en surface, sauf que le fond lui garde le soleil intact. En refaisant sa vitrine, l’influenceur (ignorant comme le veut internet) n’a pas retenu qu’elle reste toujours nue et se fout de se fendre d’une culotte. Le permis de construire c’est ça son truc. D’où venir planter sa tante pour s’héberger at home lui a paru résidentiel. A l’heure où le migrant se noie au profit du négrier, elle assure le gîte et le couvert, enfin pour le couvert c’est une façon de dire que son puits est conforme à son habillement. Mer si tu savais tu laisserais les Canaries arrêter de faire du transit clandestin vers l’Europe. Tiens je suis sûr que le volcan cesserait de faire de Palma la terre brûlée. A force d’abuser de la nature en tournante l’homme fait de la pandémie

Moi j’ai fait de l’anémone, je voulais te le dire, bien que la Chaume vente le mauvais esprit d’un jour de merde

Sûr que tu l’as senti, la bruyère s’en ait réjouit

Quand l’essence ne transite pas par Dubaï le foutre ball ne me pourrit pas la vie

Le Capitaine emmène les élèves à bord de ton bateau insubmersible, ça prive les parents de réclamer pour la mauvaise note justifiée de leur gniard

Au coton des dos où l’injustice est noire je souffle dans la trompette une pensée pour Juliette, c’est comme ça, j’ai dans la poitrine des passages d’amour plus fort que la misère de vivre

Le chat court sur les tuiles

Arrivé à la gouttière il se voit en reflet sans que la beauté de son poil le rende narcissique

Mais tout le monde n’est pas comme chat.

Niala-Loisobleu – 20 Octobre 2021