DES CAILLOUX DE MA POCHE 8


Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img-6624.jpg

DES CAILLOUX

DE

MA POCHE 8

Le jour garde son haleine sous le drap

et l’oreiller accompagne le vestiaire du rêve jusqu’au miroir de la coiffeuse

Dans le brouillard qui s’élève le cheval dresse la tête au-dessus des façons cavalières

par l’échelle-meunière le garçon d’écurie monte à la meule chercher la paille fraîche

L’odeur du cuir se met en selle

dans l’oeil d’un bourrelier se forme la couture des grands attelages

où l’oiseau debout sur le brancard guette la chaleur du premier crottin.

Niala-Loisobleu – 17 Octobre 2021