MES MOIRES


MES MOIRES

Je sais qu’au contraire des autres, la fatigue que le bonheur sait vous a sommé est la plus saine pour l’humeur du réveil

ce fut le cas d’hier au soir

qui a poursuivi le voyage de la journée toute la nuit en se projetant en séance privée, le film écrit sur le script du séjour de Breizh

Les animaux et les personnages des chapiteaux, en bois et en pierre sortis des retables et endroits propices des murs se sont accordés pour la chanson de geste fabuleuse

Mieux que la mère penchée sur l’endormissement de l’enfant

la voix de mère que je connais, c’est penchée au-delà des tourments pour m’asseoir dans la sphère des fées

La licorne menait le bal

Lancelot et Guenièvre sous le dais d’un lit de rivière étaient acollés sans écluses

Les nombreux petits-lapins tapaient la cadence du pied sans fin

Les citrouilles carrossables avaient balayé les vilaines frangines

Enfin quelle chouette nuit

ce pays de presqu’île venait d’y arriver tout à fait en entier

Landes et merveilles vraie île de seins

La toile brûle d’envie d’en redonner les faits…

Niala-Loisobleu – 10 Octobre 2021

2 réflexions sur “MES MOIRES

Les commentaires sont fermés.