PASSE


Une voix que le sermon fuit prend la route constamment au volant puisque c’est un cri d’oiseau tu le sais

Et toujours face à un sacré libre de dogmatisme

Mais mystique

La vague est constante, liée à la marche, l’heur de tes seins est d’une parfaite exactitude au cadran solaire de ton corps de poète

Ma pugnacité mise à défier internet aujourd’hui paye…

Niala-Loisobleu -7 Octobre 2021

Une réflexion sur “PASSE

Les commentaires sont fermés.