AU DIAPASON DE VOIE


AU DIAPASON DE VOIE

Sortie des brouillards de l’oeil et des asphaltes en fonte voilà la route à la côte surplombant de sa carte maîtresse les virages

De la corniche où tourne la mer les vagues de cris d’oiseaux marquent la présence des marées

Phare dressé sur les granits d’armor à la pointe des fraises de tes seins et aux hanches de tes poignets battants. Ce regard renversé dans l’embrun jeté par l’amour imprimé au relevé de la nuisette

Mystique transfusion du sans qui réunit à la source des ratés de l’existence

Claire expression de la branche, un enfant privé donne la réponse à l’errance existentielle

Mon dos bandé comme l’arc de naissance donne ton adresse au GPS

J’arriverai quoi qu’il arrive Maria

ce merlin là ne tue pas les chevaux, il les Brocéliande

Panorama des Monts d’Arrée rejoint au nombril de la légende

le chemin retrouve l’empreinte du seul creux du ventre où le corps-mort rend le mouillage absolu.

Niala-Loisobleu – 22 Septembre 2021

2 réflexions sur “AU DIAPASON DE VOIE

Les commentaires sont fermés.