« MUSIQUE DE CHAMBRE »- NIALA 2021 – ACRYLIQUE S/TOILE 50X50


« MUSIQUE DE CHAMBRE »

NIALA

2021

ACRYLIQUE S/TOILE 50X50

L’oreiller d’odeur du travers sein ne se froisse pas avec sa lumière

au crépon en suspension de la fleur simple

l’anémone m’accompagne

aux confins de la porte

où le bout du couloir débouche sans se condamner

Ces raides heurs du dos ont tout du messager de l’autre rive où attend le nautonier

que je sens si près des Portes St-Jacques

l’abri sûr

à l’heure du raisin le jus s’assemble en chauffant l’acidité de la lime au creux de la paume

mais avant en corps

aller embrasser le nez de l’hexagone

la rue de Siam de mon père Jacques

Barbara

dans la gouaille venue de mon Paname pour la mise en Seine

en surface

ces histoires de sous-marins laissées à leurs naufrages

me faisant du bien en me foutant du mal inguérissable de ce petit-monde laid

assis à la table du beau

du soleil dans la pluie du bleu.

Niala-Loisobleu

19 Septembre 2021

A BONDS DENSES


À BONDS DENSES

Philosophie sans faille des décousus, du soleil dans ma tasse trempe la pluie qui tombe tout autour

L’anémone fille du soleil nage au sec sans rien perdre de son humidité

Les grandes paroles ont l’éclat terne du discours

Mon amour saute en silence les foudres du Jupiter de circonstances qui voient du malheur dans ce qui vit d’outre-mer

Avant de prendre la route je regarde l’état de l’aile de l’oiseau et la croupe de l’équinoxial équin…

Niala-Loisobleu – 19 Septembre 2021