LE JOUR MONTRE LES CHATS FAUX


LE JOUR MONTRE LES CHATS FAUX

Noir de suie le coq bute au réveil

le matin est raccourci de lumière

Mal de do qui sort du lit un réveil fatigué

on dit c’est la faute à l’automne qui dépouille et fait les arbres chauves

Insoumis j’ai toujours refusé l’on dit

et fais de l’automne l’embryon du printemps grâce au pourrissement naturel de l’idée reçue

C’est beau et pas sans vrai ce que tu chantes Jean-Max

aussi par le tri de ce qui en mourant ne laisse place qu’à la vie

je donne à ma douleur dorsale en corps assez de moelle pour faire de l’airain le statuaire de mon envie

rester raide pour éjaculer la lumière du confluent dans l’estuaire

ouvert sur le large

garder le coeur en tête.

Niala-Loisobleu – 16 Septembre 2021