SERAIT-IL DONC POSSIBLE ?


SERAIT-IL DONC POSSIBLE ?

Ce qui remue la forêt

tient la vague sur le déroulé

résiste au venin de la bête rampante

copie le roseau dans le vent

tient de l’EPOQUE mise au métier à tisser

guitares saisies des mains aux talons

pour dresser le cheval à bander son arc

flèche de cathédrale comme oiseau

indestructible pierre de la sérénité du sourire

OUI !

Niala-Loisobleu – 29 Août 2021

CRINIÈRE DE FIÈVRE PAR PAUL ELUARD


Paul Eluard

CRINIÈRE DE FIÈVRE

PAR

PAUL ELUARD

Un pavillon rampant
Qui s’avoue plus haut
Que l’inondation
Au pouce foudroyant

La rive est un poisson

De jeux de pièges

Pour affamer en faveur d’Origine

Les arbres debout sur leurs talons

La naine pleine de blé

Descend la pente sur un air absolu

Va s’affaler sur l’herbe
De l’hacienda en flammes
De désastre en désastre
Elle se vêt

D’un tissu de bien-être
D’images lumineuses

Charmé souris d’alcool

Et d’alcôve hiver en couleurs vivantes

Soleil que je peux embrasser.

Paul Eluard

LES CAILLOUX PLEIN LA POCHE


LES CAILLOUX PLEIN LA POCHE

Dégagée la route laisse roue-libre de choisir les tant d’arrêt sous les ramures propices

Gazouillis à plumes pour personnel de service

Un petit gravier qui chante avec la voix de Mireille

et donne ce coup sur les manivelles qui remonte de plus en plus ô le tissu du jour sur les cuisses

Dimanche pour signer le dessein pincelé de bleu de Ma…

Niala-Loisobleu – 29 Août 2021