FLEUR DEPAVEE


FLEUR DEPAVEE

L’éteint du réverbère du Lycée des Oiseaux fourbit son vice éduqué en cage

Le je nous caché dans la robe longue

Des dames sur les parvis des églises scientologiques taillent un costume de calomnie aux mots propres qu’elles salissent en bavant dessus

La pure Anémone n’en peut pute

Et sans prendre pour autant carte au féminisme

Court au kiosque du jardin d’amour chanter la femme avec les vraies.

Niala-Loisobleu — 15 Août 2021

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.