LES LIGNES DE MA VIE – COLETTE RENARD


LES LIGNES DE MA VIE

COLETTE RENARD

On a vingt ans et le visage lisse
Le temps n’a pas encore posé sa griffe
On ne lit rien sur le front des jeunes filles
La vie n’a pas tracé de lignes

Regardez-moi bien messieurs, mesdames
Elles ne sont pas là qu’en filigrane
Les lignes de ma vie
Regardez, en posant les doigts sur mon visage
On peut très bien en suivre la trame
Les lignes de ma vie

Il m’avait dit…
Il m’avait dit, allons ouvre ta main
Je veux y lire quel est ton avenir
J’y vois l’amour, le bonheur et des enfants
Quelques chagrins, mais trois fois rien

Regardez-moi bien messieurs, mesdames
Elles ne sont pas qu’en filigrane
Les lignes de ma vie
Regardez, en posant les doigts sur mon visage
On peut très bien en suivre la trame
Les lignes de ma vie

Vingt ans plus tard…
Vingt ans plus tard, quand je fais l’addition
Des rires, des larmes et des points d’suspension
C’est dans la chair que s’écrit le fil du temps
Quand ceux qu’on aime sont tous absents

Regardez-moi bien messieurs, mesdames
Elles ne sont pas là qu’en filigrane
Les lignes de ma vie
Regardez, en posant les doigts sur mon visage
On peut très bien en suivre la trame
Les lignes de ma vie
Regardez, en posant les doigts sur mon visage
Je peux très bien en suivre la trame
Les lignes de ma vie

DOS RÉ Mi


DO RÉ MI

Lombaires mises au coin, le réaccrochage fait ses mouvements de bras en choisissant l’endroit du clou

Le ton monte d’un essai sur l’autre en recherche d’idéale implantation de travail

Quelques minutes de pause pour le modèle

Nudité non réduite pour tenir le beau en pose élancée…

Niala-Loisobleu – 9 Août 2021